• Accueil
  • Evénements
  • Big et Open Data : conséquences et compétences pour les professionnels de l’information

Big et Open Data : conséquences et compétences pour les professionnels de l’information

28 mai 2015 - Rennes, France

Publié le 17 avril 2015, par Thérèse Hameau

Le 28 mai 2015 à l’Université Rennes 2 se tiendra la journée d’étude "Big et Open Data : conséquences et compétences pour les professionnels de l’information", co-organisée par l’ADBS Bretagne, le CFCB Bretagne-Pays de la Loire et l’URFIST de Rennes, en partenariat avec le GFII (Groupement Français de l’Industrie de l’Information).

Présentation de la journée d’étude

Les données sont omniprésentes sur Internet, leur volume ne cesse de croître de façon vertigineuse (une étude d’IDC de 2014 prévoit que le volume des données produites par les objets connectés à internet atteindra 40 zettaoctets, soit 40 000 milliards de Go, en 2020), leurs enjeux sont innombrables et toujours plus cruciaux (du droit à l’oubli au potentiel économique du Big Data en passant par l’accès aux données médicales ou les mutations scientifiques induites par l’ouverture des données de recherche), de nouveaux métiers apparaissent... Bref, la "révolution des données", par-delà les discours parfois enchanteurs, est une réalité désormais incontournable. Trois phénomènes peuvent être distingués dans ce tourbillon de données, qu’il faut définir rapidement : l’Open Data, l’Open Research Data et le Big Data.

...

Les enjeux professionnels liés à cette révolution des données seront au centre de cette journée d’étude, qui s’adresse avant tout aux professionnels de l’information. Quelles sont les nouvelles compétences induites par cette explosion des données ? L’exploitation du potentiel des données, dans tous les secteurs, ne nécessite-t-elle pas une nouvelle "culture des données", dont on peut constater l’insuffisance notable ? Mais surtout, comment les professionnels de l’information peuvent-ils se positionner face à ces évolutions ? Doivent-ils se reconvertir en "data scientists", ces nouveaux profils professionnels appelés à se développer, ou bien sont-ils condamnés à voir passer les données ? Comment peuvent-ils répondre aux besoins d’expertise dans l’indexation, la gestion, la diffusion des données de recherche ? Quels services, quelles plus-values peuvent être apportés par les bibliothécaires dans les projets d’open data des collectivités locales, ou par les documentalistes du secteur privé dans les projets d’utilisation du Big Data dans les entreprises ? Comment faire évoluer les compétences professionnelles des bibliothécaires et documentalistes, quelles nouvelles formations, initiales et continues, faudrait-il mettre en place ?

Cette journée d’étude tentera d’apporter des éléments de réponse à toutes ces questions et déclinera les conséquences du Big data dans les trois secteurs que sont les bibliothèques et centres documentaires de l’enseignement supérieur, les bibliothèques de lecture publique et le secteur privé.

...

L’information