Le rapport d’étape 2014 sur l’espace européen de la recherche

Session du Conseil Compétitivité | Bruxelles, le 5 décembre 2014

Publié le 5 décembre 2014, par Thérèse Hameau

Le Conseil a adopté les conclusions suivantes :

...

9. Tout en RECONNAISSANT que les États membres déploient énormément d’efforts pour planifier, dans une perspective stratégique, leurs investissements dans les infrastructures de recherche, NOTE qu’il est nécessaire de coordonner plus étroitement les feuilles de route nationales et européenne sur les infrastructures de recherche ainsi que les décisions nationales de financement pour la mise en place et le fonctionnement des infrastructures de recherche, notamment celles recensées par le Forum stratégique européen pour les infrastructures de recherche (ESFRI). SOULIGNE que l’on devrait s’employer à faire en sorte que l’instrument de financement approprié Horizon 2020 soit compatible avec les priorités de l’ESFRI et les engagements financiers pris d’un commun accord par les États membres.

10. SE FÉLICITE des progrès signalés par la Commission dans son premier rapport sur la mise en œuvre du règlement ERIC (consortium pour une infrastructure européenne de recherche) et INVITE la Commission à présenter d’ici 2017 le prochain rapport sur la mise en œuvre de l’ERIC. INVITE la Commission et les États membres à prendre les mesures nécessaires pour faciliter l’utilisation de l’instrument ERIC et stimuler les investissements dans les infrastructures de l’ERIC et dans les autres infrastructures qui sont recensées dans la feuille de route ESFRI, par exemple en ce qui concerne les contributions en nature ;

11. SOULIGNE que les données disponibles montrent bien que les systèmes de recherche ouverts et attractifs sont particulièrement propices à l’innovation. INVITE tous les acteurs de l’EER à veiller ensemble à ce que le recrutement des chercheurs se fasse sur une base ouverte et transparente et en fonction de leurs mérites, et à ce que ce principe devienne et reste une norme dans tous les systèmes nationaux de recherche, étant entendu que cela est aussi une condition requise pour faciliter la mobilité des chercheurs sous tous ses aspects, notamment entre différents secteurs, par exemple entre l’industrie et l’université.

...

Le rapport