Open data, Big data : quelles valeurs, quels enjeux ?

4 et 5 mai 2015 - Rabat, Maroc

Publié le 4 juillet 2014, par Thérèse Hameau

5e conférence "Document numérique et Société"

Appel à communications

...

Différents enjeux intéressant les Sciences de l’information et de la communication méritent d’être mis en perspective. Cette cinquième conférence « Document numérique et Société » favorisera les observations et les retours d’expériences mais aussi les réflexions théoriques et critiques sur les modèles que le « Big Data » suscite et plus particulièrement ceux qui renouvellent le champ des sciences de l’information et de la communication :

  1. Les enjeux techniques liés à la structuration et à la construction des connaissances : pour pouvoir être analysables, réutilisables, combinables, agrégeables, les données doivent être structurées. Le renforcement de la convergence des systèmes d’identification des ressources documentaires avec celles du web, la constitution de schémas de métadonnées, favorisent l’interopérabilité des systèmes et les calculs sur les données. Des études de cas relatant des retours d’expérience pourraient être intéressants aussi bien en provenance des institutions publiques que des entreprises. En matière de construction de savoirs, quelles sortes de connaissances est-on susceptible de construire par le croisement des données ?
  2. Les enjeux sociétaux liés aux usages du « Big Data » . Les stratégies d’ouverture et de partage des donnéesne renouvellent-elles pas une forme de dictature de la transparence en revendiquant un « changement de culture » basé sur l’abandon de la protection des données personnelles ? Tant les comportements que développent les usagers face à l’exploitation de leurs données que les régulations et les réglementations à envisager devraient être examinés.
  3. Les enjeux industriels et professionnels : on peut s’interroger sur le profil des organisations tirant déjà profit de cette ouverture, sur le poids des géants du web dans la redistribution de la valeur. Des compétences spécifiques apparaissent nécessaires pour travailler les données : s’agit-il d’une acculturation générale au datamining ? Quelles spécialisations pour les « nouveaux » métiers tels les data-journalistes, data-scientifiques ?
  4. Les enjeux épistémologiques liés au renouvellement des cadres d’analyse et d’inter­prétation, les nouvelles métriques, les nouveaux modèles d’affaires, seront également à mettre en perspective.

Sont concernées par ce colloque les recherches théoriques et expérimentales qui s’inscrivent dans la perspective des études sur le phénomène du Big Data en termes d’enjeux pour nos sociétés et de création de valeurs. Sans être limitatives, voici quelques thématiques sur lesquelles pourraient porter les communications des auteurs :

  • Nouveaux rôles pour les bibliothécaires et documentalistes (data scientist, digital curation librarian, data manager…)
  • Data-journalisme
  • Applications du « Big Data » notamment dans le domaine de l’intelligence compétitive
  • Big Data et open governement
  • Big Data et open science : impact sur la recherche scientifique
  • Cadre juridique du Big Data (protection des données personnelles, copyright, droits d’auteurs
  • Comportement des usagers face à l’open data, le big data
  • Ethique informationnelle
  • Innovation de services et open data
  • Data-visusalisation
  • Tendances émergentes en sciences de l’information induites par le Big Data
  • Adaptation des normes et des standards (taxonomies, schémas de métadonnées…)
  • Management des données du SI (SIGB, dépôts institutionnels, plateformes d’e-learning)
  • Big data et pilotage des fonctions de l’entreprise
  • Epistémologie du big data…

...

L’information