Le réseau Portage publie un livre blanc sur la préservation des données de recherche au Canada

Publié le 18 mai 2018, par Thérèse Hameau

« Le réseau Portage vient de publier un livre blanc intitulé « la préservation des données de recherche au Canada », qui a été rédigé par les membres du Groupe d’experts sur la préservation de Portage (GEP) : Umar Qasim, président du GEP (University of Alberta), Corey Davis (University of Victoria and Council of Prairie and Pacific University Libraries), Alex Garnett (Simon Fraser University), Steve Marks (University of Toronto), and Michael Moosberger (Dalhousie University).

Le Groupe d’experts sur la préservation (GEP) a été créé afin de conseiller Portage au sujet de l’élaboration de l’infrastructure de gestion des données de recherche (GDR) et des pratiques exemplaires en matière de préservation des données et métadonnées de recherche.

... »


La préservation des données de recherche au Canada : Livre blanc

« Résumé exécutif

Le présent document fournit un cadre dans lequel la préservation numérique est définie, de même qu’un ensemble de principes directeurs qui reflètent les valeurs et les engagements des organisations et des communautés qui évoluent actuellement dans ce secteur. En s’appuyant sur ces fondements, une approche fédérée à la préservation des données de recherche au Canada est proposée, qui s’appuierait sur les efforts continus de Portage pour établir des réseaux d’expertise et des communautés de pratique partout au pays.

En utilisant comme guide le modèle de référence pour un système ouvert d’archivage d’information (OAIS), il est recommandé que Portage appuie l’établissement d’un réseau d’archives coordonné et distribué, qui désigne collectivement les « fournisseurs de services de préservation » (FSP), afin de répondre aux besoins des chercheurs canadiens en matière de gestion des données. Le modèle proposé répartirait six fonctions OAIS selon trois secteurs :

Les services de dépôt, qui s’occuperaient des fonctions Intégration, Accès et Gestion des données du modèle OAIS. Cela pourrait comprendre les deux plateformes de dépôt actuellement prises en charge par Portage, le Dépôt fédéré de données de recherche (DFDR) et Dataverse, ainsi que n’importe quel nombre de dépôts spécialisés et institutionnels basés au Canada.

Les services de préservation, qui s’occuperaient des fonctions d’Archivage dans le modèle OAIS et qui pourraient être entrepris par l’entremise d’un réseau coordonné de FSP numériques.

La planification et la surveillance, où Portage serait responsable des fonctions d’Administration et où les responsabilités de Planification de la préservation seraient partagées entre Portage et les FSP.

... »


Le communiqué de presse