Évaluation intermédiaire du programme « Horizon 2020 » : maximiser l’impact de la recherche et de l’innovation européennes

Communication de la Commission européenne - 11 janvier 2018

Publié le 17 janvier 2018, par Thérèse Hameau

1. INTRODUCTION

La recherche et l’innovation (R&I) jouent un rôle fondamental pour étayer le modèle socio-économique et les valeurs de l’Europe, ainsi que sa compétitivité à l’échelle mondiale...

Le programme-cadre de l’UE pour la recherche et l’innovation « Horizon 2020 » (2014-2020) est l’un des principaux atouts de l’UE dans cette perspective. Son objectif est de stimuler la croissance économique et de créer des emplois en associant recherche et innovation, en promouvant l’excellence scientifique et la primauté industrielle et en s’attaquant aux défis de société.

...

3. LES ENSEIGNEMENTS TIRES EN VUE DE MAXIMISER L’IMPACT DES FUTURS PROGRAMMES-CADRES

...

3.7. Accentuer l’ouverture

Il serait utile d’exploiter les progrès importants réalisés en termes de libre accès de la communauté scientifique dans son ensemble et du public aux publications et données scientifiques produites par le programme « Horizon 2020 ». Pourtant, à ce jour, moins de 70% des publications produites dans le cadre du programme sont disponibles en accès libre, sans signe clair d’amélioration.

Le Parlement européen est favorable au principe général de l’accès libre ; le CEER, de son côté considère la politique d’ouverture à 100% du programme « Horizon 2020 » comme une mesure franche en faveur de la circulation des connaissances. Fait important, les conclusions du Conseil concernant la transition vers un système de science ouverte 29 fournissent des orientations utiles pour l’avenir, tandis que ses conclusions intitulées « De l’évaluation intermédiaire du programme Horizon 2020 au neuvième programme-cadre » mettent en lumière le rôle de la science ouverte pour ce qui est d’accroître l’impact et de la transparence.

La promotion de la science ouverte (et du libre accès en particulier) est mentionnée à plusieurs reprises dans le rapport du groupe Lamy comme un principe directeur fondamental dont le respect devrait être récompensé (#3. Éduquer pour l’avenir et investir dans les personnes qui seront à la source du changement).

La Commission poursuivra le développement de ses politiques à l’appui du programme européen en matière de science ouverte 30. Sur la base de l’expérience acquise dans le cadre de la mise en œuvre du programme « Horizon 2020 », toutes les publications devraient être librement accessibles et toutes les données devraient être faciles à trouver, accessibles, interopérables et réutilisables (FAIR - pour « Findable, Accessible, Interoperable and Re-usable »). La Commission étudiera les options possibles pour que le prochain programme-cadre intègre pleinement la science ouverte comme moyen de renforcer l’excellence scientifique, bénéficier de la participation des citoyens, parvenir à une meilleure reproductibilité des résultats et accroître la réutilisation des données de la recherche.

...

Le document