De l’évaluation intermédiaire du programme Horizon 2020 au neuvième programme - cadre

Publié le 5 décembre 2017, par Thérèse Hameau

Conclusions du Conseil de l’Union européenne intitulées "De l’évaluation intermédiaire du programme Horizon 2020 au neuvième programme-cadre", adoptées par le Conseil lors de sa 3580e session tenue le 1er décembre 2017.

...

10. SOULIGNE que la coopération, l’excellence, l’impact et l’ouverture constituent les principes fondamentaux visant à permettre au neuvième programme-cadre de réaliser ses objectifs stratégiques globaux, et SOULIGNE que l’excellence est le principal critère d’évaluation de ce neuvième programme-cadre ; EST CONSCIENT du fait qu’Horizon 2020 est un programme très attractif, dont les projets produisent des résultats de haute qualité en matière scientifique, technologique et d’innovation et dont la valeur ajoutée européenne est décisive et remarquable, et INSISTE sur le fait que la valeur ajoutée européenne doit être le principal ressort de la conception et de la mise en œuvre du prochain programme-cadre.

...

16. CONSTATE que la compétitivité européenne dépend de la disponibilité de personnes bien éduquées et formées, dont des chercheurs et des innovateurs, pour répondre aux défis de l’avenir, de leur formation complète et continue, ainsi que de la circulation effective des idées et connaissances nouvelles entre les mondes de la recherche, de l’entreprise et de l’enseignement ; RECOMMANDE que des liens plus forts et une cohérence accrue soient établis entre l’espace européen de la recherche et l’espace européen de l’enseignement supérieur par l’examen des moyens permettant aux programmes qui succéderont à Erasmus+ et à Horizon2020 de mieux lier les objectifs et priorités communs dans les limites de leurs budgets et principes d’évaluation respectifs, et dans le respect du principe de subsidiarité ; SOULIGNE la nécessité de favoriser des conditions de travail attrayantes, y compris pour les chercheurs en début de carrière, ainsi qu’un changement culturel, notamment en intégrant l’égalité des sexes et en promouvant d’autres formes de diversité, dans les établissements d’enseignement supérieur et les organismes de recherche dans toute l’Europe pour améliorer l’excellence scientifique ainsi qu’attirer et retenir les talents.

17. EST CONSCIENT du fait que les sociétés deviennent de plus en plus axées sur la connaissance et que dans l’optique d’un EER pleinement opérationnel, il est essentiel que les données issues de la recherche 17 et les connaissances circulent librement ; SOULIGNE que la science ouverte, par exemple l’obligation d’ouvrir l’accès aux publications et, le cas échéant, aux données issues de la recherche, joue un rôle essentiel pour ce qui est d’accroître l’impact et la transparence de la R&I, et de rapprocher la science et la société ; INSISTE sur la nécessité pour les États membres et la Commission de coopérer étroitement sur le sujet de la science ouverte, y compris en ce qui concerne la mise en œuvre des principes FAIR 18 en tenant compte du principe "aussi ouvert que possible, mais aussi fermé que nécessaire".

...

Le document