Quels choix juridiques pour la médiation culturelle et scientifique dans l’environnement numérique ?

Presses universitaires de Paris Nanterre, 2017, 978-2-84016-268-1

Publié le 5 septembre 2017, par Thérèse Hameau

Résumé : La dimension juridique n’est pas forcément celle à laquelle on songe en premier lorsque l’on envisage les « enjeux numériques pour la médiation scientifique et culturelle du passé ». Pourtant, tout autant que la technique, le droit est devenu aujourd’hui un facteur essentiel d’interopérabilité dans l’environnement numérique. Tout projet culturel ou scientifique produisant des données et/ou des contenus doit s’interroger sur les conditions juridiques de mise à disposition de ces objets, sous peine que ces questions ne se posent ensuite a posteriori, en provoquant alors souvent difficultés et blocages pour ne pas avoir été suffisamment anticipées... Le présent article vise à décrire les principes de base à partir desquels ces choix peuvent être effectués dans de bonnes conditions. En particulier, cet article s’attachera à montrer que faire le choix de l’ouverture par le biais de licences adaptées constitue un atout pour le développement de la médiation autour des données de la recherche.

L’article